Assurance crédit : que couvre une assurance emprunteur ?

L’assurance crédit est celle qui vous couvre lorsque vous décidez de faire un prêt. Vous pouvez y souscrire à la demande du prêteur ou en décider unilatéralement. Elle vous protège en vous proposant des garanties dans le contrat d’assurance. Ainsi, il est opportun de connaître les couvertures que propose ce type d’assurance. Découvrez, dans cet article, l’utilité de l’assurance crédit, si elle est obligatoire et les garanties qu’elle propose.

En quoi consiste l’assurance emprunteur?

L’assurance emprunteur est une assurance à laquelle vous pouvez souscrire de façon individuelle ou en groupe. Elle garantit le remboursement d’un prêt. Cette garantie couvre à la fois ceux qui empruntent et ceux qui prêtent, notamment les organismes financiers et les banques. Lorsqu’il arrive un incident qui empêche le remboursement du prêt, l’assurance se charge de verser le reste du montant à rembourser.

En règle générale, les cas d’empêchement du remboursement sont prévus dans le contrat d’assurance. Il s’agit du décès, de l’invalidité et d’autres critères précis. Y sont également prévus les différentes garanties et les modalités de déclenchement des garanties. Ces garanties peuvent varier selon les contrats. On peut retrouver les différences au niveau des exclusions et des limites de couvertures.

Assurance emprunteur: une obligation?

Lorsque vous envisagez de faire un prêt auprès d’un organisme ou d’une banque, vous pouvez vous demander s’il est obligatoire de disposer d’une assurance emprunteur. En effet, de façon générale, il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance crédit avant d’obtenir un prêt. Mais lorsqu’il s’agit des banques, il est obligatoire d’avoir une assurance crédit avant d’obtenir votre prêt.

Les organismes emprunteurs, pour la plupart, vous proposent une assurance crédit en même temps que l’offre de prêt. Il est donc possible de vous assurer ou de choisir de ne pas l’être. Cela ne représente pas une condition pour avoir un prêt avec un établissement de crédit. Mais il est important de savoir que lorsque votre assurance vous refuse une couverture pour un prêt, cela peut constituer un frein à l’obtention de votre crédit.

L’organisme prêteur peut tenir compte de l’assurance pour vous octroyer le prêt. Vous ne pouvez obtenir votre prêt que lorsque vous présentez des papiers d’assurance. Si vous décidez de souscrire à une assurance crédit unilatéralement, vous avez la possibilité de choisir le contrat d’assurance qui vous convient. Ainsi, vous pouvez vous passer de l’assurance proposée par l’établissement emprunteur et adhérer à une assurance crédit disponible sur le marché.

Avant toute souscription, l’assureur est tenu de vous informer des éléments composant le contrat ainsi que les garanties proposées par celles-ci.

Les garanties offertes par l’assurance crédit

L’assurance crédit vous propose de nombreuses garanties. Ces garanties vous permettent de pouvoir vous protéger vous ou votre famille en cas d’un incident.

La garantie décès

La garantie décès est la principale garantie d’une assurance crédit. Elle ne porte pas nécessairement sur toute la durée du prêt. Elle a une limite d’âge définie. La garantie décès veut que l’assureur verse le montant restant dû par l’assuré s’il décède avant le fin du remboursement de la dette. Quelle que soit la manière dont l’assuré décède, cela ne change pas le contrat d’assurance.

Il faut savoir que les types de décès sont prévus par le contrat et leur modalités de remboursement du montant restant. Lorsqu’il s’agit d’un décès concernant un prêt contracté pour financer un logement, la garantie joue dès la première année de l’assurance. Le plafond ne peut être inférieur à 120 000 euros.

La garantie invalidité permanente partielle ou totale

La garantie invalidité permanente partielle est reconnue comme telle selon les clauses du contrat qui définissent les modalités de l’invalidité. En effet, une invalidité peut survenir après une maladie ou un accident et est reconnue si:

  • vous êtes dans l’incapacité d’exercer toute activité pouvant vous aider à faire des profit en vu du remboursement ;
  • vous êtes partiellement inapte à continuer à exercer l’activité que vous exerciez avant le sinistre.

Cette garantie ne prend effet que lorsque l’assuré présente un taux d’invalidité de 33 % au minimum et 66 % au maximum. Ces taux sont mesurés par un barème médical.

En ce qui concerne la garantie d’invalidité permanente totale, elle respecte les mêmes critères que l’invalidité partielle. Cela étant, notez que le taux d’invalidité que doit afficher le barème médical est d’au moins 66 %.

La garantie perte d’emploi

La garantie perte d’emploi ne peut prendre effet qu’en cas de perte de votre emploi principal. C’est-à-dire que vous avez été licencié et que la cessation de votre activité donne droit à des prestations en guise d’assurance chômage. Pour bénéficier de cette garantie, il faut un délai de carence qui oblige l’assurance à vous couvrir quelques mois après la signature du contrat.

Ensuite, il faut un délai de franchise. Ce délai fait que vous ne serez indemnisé que plusieurs mois après votre licenciement. Enfin, notez que la durée maximum d’une indemnisation implique que le versement des prestations est limité dans le temps. De plus, les conditions d’ indemnisation peuvent être nombreuses et varient d’un contrat à un autre. Il est préférable de lire toutes les clauses de votre contrat afin d’être informé de toutes les modalités.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.